Parmi les acronymes fréquents dans le domaine du marketing digital, CPM se démarque par son sens et son utilité. Il s’agit du Coût Pour Mille, l’un des concepts pertinents de la publicité en ligne. Elle fait partie des méthodes les plus prisées pour faire des revenus avec un blog. Qu’est-ce que le CPM ? Comment se calcule-t-il ? Découvrez ici le concept et ses contours.

Qu’est-ce qu’on appelle CPM ?

Le CoĂ»t Pour Mille (CPM) est le modèle de tarification le plus courant dans la publicitĂ© en ligne. Comme son nom l’indique, il reprĂ©sente le montant que les annonceurs paient aux Ă©diteurs pour chaque millier d’impressions ou de vues gĂ©nĂ©rĂ©es par leur annonce. Si vous voyez un emplacement d’annonce au CPM de 1$, cela signifie que vous paierez 1$ chaque fois que votre annonce est vue 1 000 fois sur internet. Beaucoup d’entreprises sur le marchĂ© utilisent cet indicateur pour la gestion de leurs campagnes de branding. cpm cpm

Les éditeurs préparent souvent des kits médias qui révèlent aux annonceurs le coût pour mille impressions. Il est toutefois nécessaire de notifier que le CPM ne mesure qu’une audience potentielle. Il n’y a aucune garantie que les clients remarqueront l’annonce ou réagiront après l’avoir vue.

Comment le calcule-t-on ?

L’application du CPM est assez simple. C’est l’un des modèles de paiement les plus faciles à employer. En effet, la métrique est calculée en divisant le coût de placement de l’annonce par le nombre d’impressions générées. Ce nombre doit être chiffré en milliers. Dès lors, le coût d’un millier d’impressions est calculé en divisant le coût total d’une campagne de marketing par le nombre d’impressions. Ce résultat est ensuite multiplié par 1 000.

Par ailleurs, le CPM est considĂ©rĂ© comme très utile pour quelques actions spĂ©cifiques. Il s’agit de l’évaluation des coĂ»ts globaux des campagnes publicitaires et la comparaison de l’efficacitĂ© relative de la publicitĂ©. Il sera plus facile d’analyser si les objectifs sont atteints. 

La différence entre le CPM et le CPC

Comme mentionnĂ© plus haut, le CPM est l’un des modèles les plus utilisĂ©s pour la facturation des publicitĂ©s en ligne. Cependant, le coĂ»t par clic (CPC) est Ă©galement très utilisĂ©. Alors que le premier est utilisĂ© pour facturer le nombre de vues obtenues après l’affichage d’une publicitĂ©, le second quant Ă  lui facture le nombre de clics.

De fait, le CPC est généralement plus coûteux que le CPM. Avec le Coût Par Clic, l’annonce peut être vue 10 000 fois, mais ce nombre n’influencera pas directement le paiement. Ce qui compte ici, c’est le nombre de personnes ayant réagi en cliquant sur l’annonce.

La méthode du CPM est beaucoup plus utilisée par les entreprises pour des campagnes de branding tandis que le CPC appelle à l’action. Le CPL et le CPA sont encore différents de ces deux méthodes.

Savoir si j’ai un bon CPM

Vous disposez peut-être d’un blog avec une audience plus ou moins élevée et vous désirez savoir si vous avez un CPM intéressant ? Sachez que vous ne pouvez pas déterminer si le coût par mille est bon ou mauvais en fonction d’une seule valeur. Il faut prendre au préalable en compte l’ambiance et les activités précédentes de votre blog.

Comment fonctionne le CPM ?

Le modèle de tarification au coût par mille est utilisé à la fois par les annonceurs et les éditeurs. Dans la plupart des cas, les éditeurs ou blogueurs déterminent le prix de vente de l’espace publicitaire via ce modèle. Quant aux annonceurs, ils l’acceptent compte tenu des intérêts et de l’audience disponible.

De plus, en France, le prix peut changer ou varier si les annonceurs souhaitent cibler un public premium. Ils devront payer si leurs annonces concernent spécifiquement un pays ou une tranche d’âge définie par exemple.

Ă€ partir de quel moment mon CPM est positif ?

Le CPM est dit positif lorsque vous n’avez plus besoin de vous lancer sans cesse dans des publicités. Les annonceurs savent en effet que vous générez de bonnes impressions. Par conséquent, ils vous font facilement confiance pour leurs annonces. Cependant, avant d’arriver à cette étape, il faut surtout mettre sur pied des stratégies de communication et de référencement SEO efficaces.

Comment améliorer son CPM ?

Pour augmenter son CPM, vous devez veiller à certains détails à propos de vos visiteurs et de vos contenus. La clé se trouve au niveau de la fidélité de l’audience. Pour ce faire, pensez en premier à augmenter les visites organiques. L’origine de votre trafic est un facteur très important pour les annonceurs qui recherchent toujours les meilleures impressions pour leurs annonces. Le secret pour y parvenir se trouve bien entendu au niveau de la qualité de vos contenus. L’originalité de ces derniers ainsi qu’un travail acharné permettent de mieux se positionner sur les premières pages de recherche.

Ensuite, passez au placement des bannières. Pour que le site soit attractif à la fois pour les annonceurs et les visiteurs, le placement de la publicité est un point à prendre en compte. Une bannière bien placée à la bonne taille et dans la bonne position peut générer plus de revenus que plusieurs autres mal réparties sur la page.

Pour finir, n’abusez pas de la publicité. Autrement, ne faites pas de publicité excessive. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, plus de bannières publicitaires n’engendrent pas forcément plus de revenus. Dans de nombreux cas, l’abus de publicité en ligne est extrêmement gênant pour certains utilisateurs. Les annonceurs agissent en conséquence en affichant des prix de CPM plus bas. Ce n’est sûrement pas ce que vous voulez.

Un exemple de CPM

Pour calculer le CPM, vous devez diviser le coût de la campagne par le nombre d’impressions que vous souhaitez, puis multiplier le résultat par 1 000. Par exemple, si vous souhaitez investir 5 000 € dans votre campagne de publicité pour obtenir 250 000 impressions, vous divisez 5 000 par 250 000. Comme résultat, vous obtiendrez 0,02. Vous multipliez ensuite ce nombre par 1000, ce qui donne 20. Vous devez donc dépenser 20 € pour 1 000 impressions pour une campagne avec 5 000 €.

Pour conclure, une campagne de CPM qui fonctionne augmentera les ventes de vos produits avec le temps. La marque sera plus visible ce qui amĂ©liorera la performance de la campagne publicitaire. De plus, selon le type d’affichage, le tarif d’affichage sera ou plus Ă©levĂ©. Certains supports fonctionnent plus efficacement que d’autres. Il faut donc adapter votre campagne Ă  vos moyens financiers. Un CPM important donnera beaucoup de rĂ©sultats Ă  court et moyen terme (voire long terme). Le CPM peut donc ĂŞtre la solution si votre affichage est de bonne qualitĂ©.